Gelagri Bretagne conduit sa transformation numérique avec le logiciel Qubes

Gelagri Bretagne conduit sa transformation numérique avec la solution MES Qubes

Retour d’expérience de Gelagri Bretagne sur la conduite de leur transformation digitale industrielle au travers de la solution MES Qubes.
Avec un objectif : moderniser les ateliers et assurer une transition vers l’usine du futur tout en plaçant l’Homme au centre de la démarche.

Au sein du groupe coopératif Triskalia, Gelagri est le spécialiste de la surgélation et produit une large gamme de légumes et produits élaborés (gratins, potages, plats cuisinés…..).
La filiale du groupe Triskalia déploie une stratégie progressive de refonte du système d’information de son site de Loudéac (22). Initiée en 2012, la démarche aboutira à de nouvelles améliorations en 2019.

Interview de M. Paul Le Bescond (chef de projet MES Qubes) par Mme Stéphanie Perraut pour Process Alimentaire

Les grandes étapes de la transformation numérique opérée chez Gelagri Bretagne

« Sur notre usine de Loudéac, nous utilisions un logiciel de suivi de production qui datait »

C’est en 2012 que l’idée de mettre en place un outil plus moderne avec de nouvelles fonctionnalités apparaît. « Nous nous sommes orientés vers la solution MES Qubes de Creative IT, notamment parce qu’elle était déjà implantée depuis une dizaine d’années sur notre site espagnol à Santaella en Espagne. Mais aussi parce que nous avons été séduits par son approche ouverte. C’est un système très paramétrable. Nos informaticiens ont la main sur le paramétrage des écrans tactiles et le développement de modules », poursuit-il.

Le déploiement de Qubes a été progressif, appuyé par l’installation d’une couverture wi-fi intégrale sur le site. Après les achats (en septembre 2014), les plats cuisinés (à Saint-Caradec en mai 2015), le contrôle qualité et le conditionnement (en 2016), c’est l’étape d’agréage (réception de la matière première fraîche) qui a été automatisée en septembre 2017.

« A chaque étape, nous avons listé les opérations. Ceci nous a permis de nettoyer nos procédures et surtout d’adapter les modules au flux physique pour faciliter le travail des opérateurs »

Les avantages de cette transformation numérique avec le MES

Mobilité

Mobilité

Les chariots assurant le transfert des légumes surgelés vers le conditionnement sont dotés de larges écrans tactiles et de « scannettes » résistantes aux vibrations et aux chocs.

Qualité

Qualité

Les auto-contrôles sont automatisés depuis septembre 2016. Le passage à Qubes a permis de remettre à plat la totalité des procédures.

Acquisition

Acquisition

Dans l’atelier de préparation d’ingrédients pour les plats cuisinés, les balances sont connectées à Qubes pour une remontée automatique des données de pesée.

Des résultats probants

En premier lieu, en termes de temps gagné.

``Avant, il nous fallait quatre à cinq heures pour réaliser un exercice de traçabilité pour lequel nous n’avons plus besoin que d’une heure maximum.``

En ce qui concerne la fiabilité des données également.

« Nous avons aujourd’hui des systèmes d’identification par codes à barres. Tous les ingrédients sont flashés. Les opérateurs disposent en instantané du numéro de lot. Au niveau de la supervision, nous savons exactement à quelle heure le produit a été scanné. Avant, tout était repris sur papier mais il pouvait y avoir des erreurs d’heure, d’orthographe sur une référence, etc. Ce sont des choses qui n’arrivent plus aujourd’hui », complète Marie-Aude Requoi, adjointe responsable qualité.

Des contrôles qualité sur ligne.

Le produit n’est pas le seul à être tracé dans Qubes, les opérateurs le sont eux aussi.

« Nous disposons tous d’un « log » unique, notre numéro de salarié. Cette identification sert à sécuriser les points de contrôle ou les opérations nécessitant une habilitation spécifique, comme pour l’IFS et le BRC »

Si la personne habilitée est absente, un mail est automatiquement envoyé à la responsable qualité. L’identification permet aussi de n’afficher que les modules dont l’opérateur a besoin à son poste.

Les prochaines étapes avec le MES ?

« En février 2019, nous avons basculé sur la nouvelle version de Qubes, basée sur un client informatique léger. Depuis cette mise à jour, nous servons de bêtatesteur pour une application de contrôle qualité sur tablette »

Jusqu’à présent, l’opérateur qualité effectuait ses prélèvements sur ligne puis procédait au report depuis son bureau. Le projet consiste à l’équiper d’une tablette tactile avec laquelle il peut se déplacer dans les ateliers de réception et de conditionnement pour effectuer ses contrôles puis les reporter directement dans l’application Qubes.
Autre avantage de ces terminaux mobiles : la possibilité de prendre des photos et de joindre un visuel à son rapport en cas de non-conformité et générer une alerte.
L’ajout d’autres fonctionnalités est d’ores et déjà en réflexion.

« Un module de suivi du TRS devrait suivre prochainement »

prédit Paul Le Bescond.

À propos de Gelagri :

Installée à Loudéac en Bretagne, Gelagri, filiale du groupe Triskalia, a pour première activité la transformation des légumes frais en légumes surgelés et en seconde activité l’élaboration de plats cuisinés. L’entreprise représente aujourd’hui 860 salariés répartis sur 3 sites pour une activité de 170 000 tonnes de légumes surgelés.

Logo Gelagri Bretagne - client logiciel MES Qubes
Voir d'autres actualités